un tour du monde au festival #BDM2020

Le festival est ravis de vous annoncer les 11 premiers artistes de la programmation du ★ 21ème Festival du Bout du Monde ★
Cap sur une nouvelle décennie, avec tout ce qu’elle promet : toujours autant de découvertes en Presqu’île de Crozon Aulne Maritime, de voyages à travers le monde le temps d’un week-end de fête.
🎶 Avec des genres musicaux toujours aussi éclectiques, on trouve du blues rock, de la chanson, du new reggae, du folk rock, du jazz pop, de l’afrofunk, du highlife, du flamenco, de la folk wassoulou…
Un joli avant-goût de ce que l’on vous prépare avec les 36 artistes de cette 21ème édition !.

AJATE
Formé en 2011, Ajate est composé de 10 musiciens japonais qui jouent un mélange unique de musique afro-groove/afro-funk mêlée à une musique de festival traditionnelle japonaise appelée « Ohayashi ».
Le groupe utilise des percussions japonaises traditionnelles ainsi que, plus étonnant, des instruments en bambou conçus, fabriqués et nommés par John Imaeda, leur leader ! Il y aura donc un Jahte (un xylophone / balafon) et un Piechiku (un instrument à cordes inspiré du Ngoni ou du Guembri, toujours en bambou, qui utilise des cordes de l’instrument traditionnel japonais Shamisen) auquel John ajoute parfois un effet wah-wah.

ALAIN SOUCHON
Alain Souchon n’avait pas arrêté de chanter mais onze ans se sont écoulés depuis son dernier album de nouvelles chansons. En 2011, il a sorti « À cause d’elles », qui présentait les chansons qui, de son enfance à ses débuts, ont fait qu’il est ce chanteur-là. Puis, en 2014, Laurent Voulzy et lui ont enfin publié l’album en duo qu’ils promettaient depuis si longtemps. Et donc, si l’on compte bien, le dernier album de chansons nouvelles d’Alain Souchon date de 2008.
Avec « Âme fifties », sorti en octobre 2019, le chanteur fait son retour tant attendu. Pour le réaliser, il a pris le temps de vivre une autre vie, de faire de la musique avec ses fils Ours et Pierre Souchon, de s’abreuver à mille sources. Au final, c’est un album léger, sérieux, dense et joyeux. Pour résumer : guilleret dans la gravité ! De la chanson à la Souchon en somme.

Ben Harper & the Innocent Criminals
Ben Harper est un artiste à l’écriture à la fois personnelle et politique ainsi qu’un véritable artiste de scène maîtrisant de nombreux style musicaux. Les critiques saluent aussi bien ses « joyaux de rock & roll et d’une finesse exquise » que son « élégance décontractée » et le « pouvoir et la beauté des choses simples ». En effet, en dépit des tournées internationales à guichets fermés, des disques d’or et de platines ainsi qu’un grand nombre d’apparitions télé, c’est un homme qui a su rester simple et humain face à une foule généralement considérable et bien souvent ravie et reconnaissante… tout autant que celui qui se tient face à elle !

Fantastic Negrito
Fantastic Negrito est un artiste qui revendique avec fierté ses origines. Chaque morceau retrace l’histoire de ce musicien d’Oakland qui a connu des hauts, comme lors de la signature d’un contrat à un million de dollars, mais aussi des bas, avec cet accident de voiture où il a frôlé la mort. Alors qu’on le croyait perdu, ce multi-instrumentiste surdoué ressurgit du néant avec un slogan parfait pour décrire sa musique : « du blues avec une attitude punk ». Adepte du mélange des genres, du jazz au hip-hop, il s’affirme aujourd’hui avec « un blues ravageur qui vise haut et touche loin » !
En live, Fantastic Negrito est un véritable performer. Derrière son allure de dandy se cache une voix puissante à l’énergie punk. Il chante la vie d’une manière à la fois désespérée, nerveuse et urgente, et pourtant si juste et envoûtante… une sacrée découverte !

Fatoumata Diawara
Fatoumata Diawara est une artiste aux multiples facettes, citoyenne du monde, avide de collaborations, sans cesse entre l’Afrique et l’Europe, voyageant entre autant d’univers musicaux et de cultures.Enregistré entre le Mali, le Burkina Faso, Barcelone et Paris, son second album « Fenfo » a été coréalisé par Matthieu Chedid, la modernité de la guitare électrique se mêlant aux sonorités des instruments traditionnels (kora, kamalé, n’goni), tandis que la batterie se mélange aux rythmes intemporels des percussions africaines. Les onze chansons, interprétées en bambara, abordent des thèmes universels tels que le respect, l’humilité, l’amour, la migration, la famille et la construction d’un monde meilleur pour nos enfants.

Jahneration
Jahneration, c’est la rencontre, au collège, d’Ogach et Théo. Guitaristes et chanteurs, ils décident en 2010 de former un groupe. Plutôt que d’être la dernière vague des baby-rockers, ils voguent vers d’autres horizons et explorent le reggae que Théo écoute depuis toujours. Ils l’apprennent en autodidacte, mais perfectionnistes, ils s’initient au patois jamaïcain en écoutant les disques, en étudiant les accents, en lisant des interviews.Sur scène comme en studio, le groupe s’est solidifié autour de quatre musiciens (guitare, basse, batterie et clavier) en plus des deux chanteurs. Sur leur nouvel album, « Stuck In The Middle », plus organique que leur premier album éponyme, on trouve des collaborations avec Manu Chao, Alborosie ou encore le rappeur québécois Koriass. Rien que ça !

Jamie Cullum
Jamie Cullum est un auteur-compositeur, pianiste et chanteur de jazz célébré aux quatre coins du monde par des foules de fans fidèles. Au cours des 18 dernières années, il a livré des concerts légendaires dans plus de quarante pays, aux côtés d’artistes aussi variés que Herbie Hancock, Kendrick Lamar, St Vincent ou Lang Lang.La musique qu’il enregistre se compose d’un mélange de titres originaux, de classiques de jazz ainsi que de relectures de morceaux contemporains. Si vous l’avez vu jouer, vous saurez sans doute qu’il est difficile de ne pas le classer parmi les meilleurs interprètes live toujours en activité !

Las Migas
Quatre femmes : Carolina, Marta, Alicia et Roser.
Quatre villes du Nord au Sud de l’Espagne : Lérida, Mérida, Cordoue et Séville.
Quatre points de vue différents de la musique et une passion : le flamenco.Ces jeunes musiciennes venues d’horizons divers, réunies à Barcelone, brisent les codes du flamenco traditionnel en y ajoutant des sonorités jazz, classiques, bossa et tziganes : voici Las Migas (Les miettes, en espagnol), un quatuor 100 % féminin né en 2004. La voix de Carolina Fernández est sublimée par les chœurs et les guitares de Marta Robles et Alicia Grillo et le violon de Roser Loscos. Ensemble, elles reprennent avec brio le répertoire flamenco, tout en rafraîchissant et en féminisant ce registre pour le faire voyager dans le monde.

Pat Thomas & Kwashibu Area Band
Pat Thomas, surnommé « la voix d’or de l’Afrique », est un chanteur ghanéen âgé de 72 ans. Celui qui a collaboré avec Ebo Taylor est devenu une légende du highlife. Depuis 2015, il travaille aux côtés du groupe Kwashibu, dirigé par le multi-instrumentiste Kwame Yeboah (Cat Stevens, Patrice) et le saxophoniste Ben Abarbanel-Wolff (Ebo Taylor, Poets of Rhythm).Leur dernier album est sorti en septembre 2019 ; « Obiaa! », qui signifie « Tout le monde » en français, est un voyage au coeur de la très expressive musique highlife ghanéenne. Entre guitares funky, cuivres incisifs et chants roots, leurs titres sentent l’âge d’or de l’afrobeat et du highlife. Une musique universelle pour un album vivifiant !

Peter von Poehl
Dans les chapelles de la presqu’île, en amont du Festival
Cela fait quelques années que le talentueux suédois, qui a adopté la France, n’a pas sorti de nouvel album. Son quatrième disque « Sympathetic Magic » est sorti en 2017, après 3 CDs toujours plus subtils les uns que les autres. Cet auteur-compositeur-arrangeur hors-pair les a orné avec délicatesse d’orgues, clarinettes, violoncelles, hautbois et bassons, le tout enveloppé avec grâce par sa voix, toujours aussi limpide. Une production nette et efficace façonne le tout.Celui qui enchaîne divers projets variés a sauté sur l’occasion de se produire en solo dans des lieux aussi intimiste que les chapelles de la Presqu’île. Voilà deux concerts qui nous promettent des moments hors du temps, posés sur un petit nuage, au Bout du Monde…

Rodrigo y Gabriela
Cinq ans après leur 6ème album, le duo de guitaristes mexicain Rodrigo y Gabriela a ouvert en avril 2019 un nouveau chapitre à leur histoire avec l’album le plus ambitieux de leur vingt ans de carrière : « Mettavolution ».Toujours équipés de leurs deux guitares acoustiques, cet album est né de leur passion pour le bouddhisme, l’histoire de l’évolution et la libération du potentiel de l’espèce humaine. Au commencement d’un travail qui aura duré trois ans, ils s’étaient jurés de revenir à l’essence de leur musique. Un succès !

Toutes les informations et billetterie sur le site web du festival : https://www.festivalduboutdumonde.com/

 

The following two tabs change content below.

Mickael-ouestfestival

Responsable du site chez Ouest Festival

Derniers articles parMickael-ouestfestival (voir tous)

Spread the love
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
ga('create', 'UA-75278937-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');