Festival Art Rock 2020. IAM, Philippe Katerine, Izia, Tinariwen et Étienne de Crécy à Saint-Brieuc

Article Ouestfrance.fr

Petite mise en bouche avant la programmation officielle qui sera dévoilée au mois de février. À Saint-Brieuc, l’équipe d’Art Rock vient d’annoncer « cinq noms et cinq têtes d’affiche », souligne Alice Boinet, programmatrice. « Il y a une vraie attente du public, des fidèles du festival. Et nous aussi on a envie de partager nos petits secrets… », poursuit Carol Meyer, la directrice du festival briochin. IAM, Philippe Katerine, Izia, Tinariwen et Étienne de Crécy sont à l’affiche de la 37e édition qui se déroulera les 29, 30 et 31 mai 2020.

IAM, les pionniers du rap français

Ils ont joué au pied du Bouddha d’Emeraude, en Thaïlande, des pyramides en Égypte, à Central Park à New York avec Rakhim, le rappeur américain… Programmés en 2007 à Art Rock, ils avaient dû annuler leur concert au grand dam des fans du groupe marseillais. « Ils », ce sont Akhenaton, Shurik’n, Imhotep, Kheops, Kephren, Freeman. « Ces cinq pharaons du rap, présente Alice Boinet, seront sur la Grande Scène le vendredi soir 29 mai. Une tête d’affiche qui nous tient particulièrement à cœur puisque IAM, trois lettres qui ont changé la face du rap, ne s’est jamais produit à Art Rock. »

Le groupe marseillais, au rap conscient, militant et poétique, « et qui ne cesse de se réinventer depuis sa création en 1989 », vient de sortir nouvel album : Yasuke, le nom d’un esclave arraché du Mozambique au XVIe siècle. Arrivé enchaîné au Japon, il deviendra samouraï. On y retrouve des collaborations avec le musicien Femi Kuti, Psy4 de la Rime ou encore le rappeur américain Skyzoo. « Le flow, l’instru, le style IAM, une façon de rapper à eux… Tout est encore là. Nous sommes très fiers de les programmer », se réjouit Carol Meyer.

Philippe Katerine, « le plus grand zinzin »

« J’adoreeeeeeeeeeee… regarder danser les gens. » Un refrain qui est resté gravé dans les mémoires. Accueilli en 2006, Philippe Katerine, « l’incroyable, l’indéfinissable et le plus grand zinzin », sourit Alice Boinet, revient à Art Rock le samedi 30 mai avec un nouvel album, Confessions, pour lequel il s’est entouré d’artistes comme Angèle, Oxmo Puccino, Camille ou encore Lomepal. Sur scène, cet artiste « complet et complexe » s’entoure de quatre musiciens pour offrir un live « complètement dingue et à la démesure de sa musique et de sa création ».

Izïa, la tornade sensuelle et généreuse

On se souvient de son show en 2015 sur la Grande Scène du festival Art Rock. Authentique, brute de pomme, Izïa, la tornade sensuelle et généreuse, avait conquis le public. Le samedi 30 mai, la chanteuse, qui a évolué entre la pop, l’électro et le rock, revient elle aussi avec un nouvel album, Citadelle, dans lequel on retrouve notamment un featuring avec Dominique A. « Dans ce disque, elle nous dévoile une partie d’elle plus sensible. Un très bel album de chanson pop rock française. »

Tinariwen, le blues-rock touareg

« Quand on aime, on ne compte pas ! », commente Alice Boinet après avoir annoncé le quatrième nom : Tinariwen. Déjà accueilli à Art Rock en 2004 et 2013, le groupe se produira sur la Grande Scène le dimanche 31 mai. Qualifiée de blues touareg, leur musique assouf, hypnotique et puissante, a traversé les frontières, appréciée par des artistes comme Robert Plant (ex-Led Zeppelin) ou Elvis Costello. Thom Yorke, de Radiohead, s’en est inspiré sur son album The eraser.

Tinariwen, groupe malien formé en 1982, présentera des morceaux de son nouvel album, Amadjar, pour lequel il s’est entouré de musiciens comme Warren Ellis, le violoniste de Nick Cave, Micah Nelson, fils de Willie Nelson et guitariste de Neil Young, ainsi que les guitaristes Cass McCombs et Rodolphe Burger. « Ce nouveau disque a été créé entre la Mauritanie et le Maroc. »

Étienne de Crécy, « le pape de la french touch »

« Même si nous en sommes aux premiers noms annoncés pour Art Rock 2020, on pense déjà à celui qui va clôturer cette édition : Étienne de Crécy, le pape de la french touch. » Après son show musical et visuel dans une structure métallique de 9 m de haut en 2012, celui qui est reconnu pour ses performances dans le monde entier, marque son grand retour au live avec un nouveau show Space Echo. « Son nouveau live monumental rentre en résonnance avec toute l’histoire de la french touch mais aussi avec des influences techno voire drum and bass. »

« Un très beau live qui se regarde autant qu’il s’écoute. Un vrai spectacle de son et lumière », poursuit Carol Meyer.

Art Rock, vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 mai 2020, à Saint-Brieuc. Programme et billetterie sur https://www.artrock.org

Spread the love
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
ga('create', 'UA-75278937-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');