13éme édition du festival Ouest Park

Le Havre s’apprête à accueillir, pour la 13éme année, un festival  arts numériques, musique éléctro, du rock, …. sous chapiteaux. 2016 sera à l’ouest avec sa programmation de tout genre. 3 Jours de festival au Fort de Tourneville au Havre.

Côté programme, il y a de quoi faire avec plus d’une dizaine de groupes au programme chaque soir. Le vendredi soir Goran Bregovic, The Shoes et Naive New  Beaters ,Worakls  Dewolf, Sch et Electric Electric . Le lendemain place à  Soja,  Biga*Ranx,  Skip & Die, Flavia Cohelo, Token, Tiers Monde, C2C Pfel & Greem , Comah. Pour finir dimanche gratuit avec Coccon, Las Aves et Samba de la Muerte. Alors, quoi de mieux d’étre à l’Ouest du 21 au 23 octobre !

ouest-park-2016-vendredi

Goran Bregovic

Révélé par ses bandes-sons pour les films de Kusturica (Le temps des Gitans, Arizona Dream, Underground…), Goran Bregovic revient avec son Orchestre des Mariages et Enterrements. Entre frénésie balkanique et énergie rock, les concerts de cet ensemble de 40 musiciens sont traversés par un souffle épique aux vertus euphorisantes.

The Shoes
La Quintessence d’une musique pré-adolescente qui se joue en short et sent bon le cuir des sneakers de run DMC. Les Shoes sont le reflet d’une génération qui achetait des 45 tours de Kim Wilde au supermarché…

ouest-park-2016-samedi

SOJA

Cette déclaration représente bien la philosophie du groupe SOJA, état d’esprit qui n’a cessé de les accompagner tout au long de leur carrière, depuis leur début à Washington D.C. jusqu’à aujourd’hui. Ils ont su conquérir un vaste public et comptent à présent des milliers de fans à travers le monde ; ces dernières années, SOJA a vendu plus de 200 000 albums, fait des concerts dans une vingtaine de pays différents, et a su générer plus de 3 millions de fans sur Facebook, tandis que leurs vidéos Youtube dépassent les 65 millions de vues. Après la sortie de Strength To Survive en 2012, les membres du groupe présentent leur nouvel et 5ème album, Amid the Noise and Haste. Leur musique incite à rechercher le bonheur et la paix, et c’est ce que l’on peut ressentir, une fois encore, dans ce tout nouvel album.

Biga*Ranx
MC aux influences multiples, Biga Ranx débute dans le milieu reggae dès l’âge de 13 ans. Influencé par la culture Jamaïcaine, il puise son inspiration auprès d’artistes tels que Super Cat, Alton Ellis et Vybz Kartel. Les mélodies se jouant des frontières terrestres, très vite, Biga*Ranx acquiert une notoriété internationale. Les shows se succèdent et le talent est au rendez vous. Sa voix, son groove et sa persévérance finiront par mettre tout le monde d’accord sur le potentiel impressionnant de ce jeune prodige. Il découvre ensuite l’univers des grosses productions américaines et développe rapidement son propre style mêlant reggae et hip hop. Biga Ranx est aujourd’hui un chanteur majeur sur la scène reggae du moment !
ouest-park-2016-dimanche
Cocoon
Révélé il y a une petite dizaine d’années, Cocoon s’est vite imposé sur la scène française comme le fer de lance d’une nouvelle scène folk. Porté par l’auteur-compositeur-interprète Mark Daumail, avec Morgane Imbeaud aux harmonies vocales, le groupe a publié deux albums récompensés par des disques de platine, décrochant au passage un tube avec ‘Chupee’, extrait de ‘My Friends All Died in a Plane Crash’, en 2007.
Las Aves
Vorace comme on n’en voit plus, la pop de Las Aves, résurrection musclée de The Dodoz (le groupe punk et furax qui les a fait connaître, avec lequel ils ont écumé les salles de France et sorti deux albums), coupe l’herbe sous le pied et l’eau à la vodka. Versant lumineux de Kap Bambino, duo bordelais fiévreux, le quatuor toulousain asphyxie la concurrence, alliant le kitsch (dans ses clips), le catch (pour son punch) et le scotch (sec et sans glace) dans une fabuleuse alliance des genres : trip lunaire, cascade synthétique, rumeur psyché, rock cabossé…
The following two tabs change content below.

Mickael-ouestfestival

Responsable du site chez Ouest Festival

Derniers articles parMickael-ouestfestival (voir tous)

Spread the love
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •