Les premiers noms du festival Ouest Park (76)

Chers festivaliers, à vos agendas : du 21 au 23 OCTOBRE 2016, tous à l’Ouest avec avec le festival Ouest Park au Havre (76)

Déjà 4 groupes annoncé sur la vingtaine de programmé.

 

SOJA

Au cours des quelques dernières années, SOJA a vendu plus de 200.000 albums, en tête d’affiche de grands théâtres dans plus de 20 pays à travers le monde, a généré plus de 120 millions de vues sur YouTube, amassé plus de 4 millions de fans sur Facebook, et a attiré un Deadwood presque Grateful comme fanbase internationale qui pousse à chaque tournée, avec des caravanes de diehards les suivre de ville en ville.

Le plus impressionnant de tous, ils ont accompli tout cela sur leur propre. Ce Grammy Nominé 8 pièces groupe a passé les dernières années de broyage hors d’un lieu à, en tête d’affiche des visites à guichets fermés en Amérique du Nord et du Sud, ainsi que l’ouverture pour O.A.R. et partageant la scène avec tout le monde de Dave Matthews Band à Incubus.

Avec leur dernière version, au milieu du bruit et de Haste, le groupe a l’intention de « reconnecter les gens au pouvoir en eux-mêmes, de les amener à retomber en amour avec la vie à nouveau. » …

https://www.facebook.com/soja

Worakls Band

Jeune prodige français, Worakls est avant tout compositeur. Issu d’une famille de musiciens, il apprend le piano dès l’âge de 3 ans. Après avoir étudié au conservatoire, il aborde la musique électronique, qui lui permet d’ajouter à son sens de la mélodie, puissance et onirisme. Il puise sa force dans une multitude de genres, tels que les musiques de film et classiques. La création en 2014 du label Hungry Music, avec ses amis N’to et Joachim Pastor, lui permet de pouvoir exprimer pleinement ces influences.
Avant même la sortie de son premier album, plusieurs de ses morceaux se sont déjà imposés comme des classiques d’un genre dont il a changé les codes. Il aborde aujourd’hui la présentation de son nouveau projet, Worakls Band, performance live comprenant plusieurs musiciens (violon, alto, violoncelle, et guitare).

https://www.facebook.com/worakls

THE SHOES

Le , le groupe sort son premier album Crack My Bones, sur le label indépendant français Green United Music. L’album comprend dix titres originaux, dont neuf en collaboration avec des artistes français et internationaux tels que [Esser, Wave Machines, Primary 1, Anthonin Ternant (du groupe The Bewitched Hands) et Cock’n’Bullkid.

La même année, plusieurs des titres de l’album ont aussi donné lieu à la réalisation de vidéoclips : Cover Your Eyes (réalisé par We are from L.A.), Wastin’ Time (réalisé par Yoann Lemoine) et Stay the Same (réalisé par Daniel Wolfe).

The Shoes se sont produits à La Cigale lors d’un concert à guichet fermé le . Ils ont ensuite fait partie des dix finalistes du Prix Constantin 20111 et ont remporté l’ Innovation Award aux UK Music Video Awards 2011 avec le clip de Cover Your Eyes. L’album Crack My Bones a été placé en neuvième position du classement des « 100 meilleurs albums de l’année 2011 » par le magazine Les Inrockuptibles2.

Le a marqué la sortie mondiale du single Time To Dance extrait de leur premier album. Ils ont joué le titre en direct dans l’émission de Canal+ Le Grand Journal du 3. Ils étaient notamment accompagnés de deux de leurs percussionnistes, les Das Galliano.

Le même jour est aussi sorti le vidéoclip du single, réalisé à nouveau par le britannique Daniel Wolfe et avec la participation de l’acteur hollywoodien Jake Gyllenhaal et de l’acteur britannique Callum Turner. La vidéo a ensuite été twittée plusieurs fois par l’écrivain américain Bret Easton Ellis.

The Shoes était à l’affiche de la mythique salle parisienne de L’Olympia le . Le concert, dont le groupe Rocky assurait la première partie, était complet depuis plusieurs semaines4.

En août 2014, ils sont au remix d’un tube de Stevie Wonder  » Superstition  » , qui est devenu le générique de l’émission de Canal+ , Le Grand Journal .

Le 4 novembre 2014, le groupe est invité pour fêter les 30 ans de CANAL +. A cette occasion, le groupe interprète en live leur remix du titre « Supernature » de Cerrone avec Beth Ditto.

Le 2 octobre 2015, le groupe sort son deuxième album « CHEMICALS » sur le label Green United Music. L’album comprend 10 titres originaux et 1 bonus track (Two Pills featuring Thomas Azier). On retrouve Esser sur 2 titres, Blaine Harrison du groupe Mystery Jets sur 2 titres et leur collègue de label, Sage.

https://www.facebook.com/THE.SHOES.FR

Cocoon

Révélé il y a une petite dizaine d’années, Cocoon s’est vite imposé sur la scène française comme le fer de lance d’une nouvelle scène folk. Porté par l’auteur-compositeur-interprète
Mark Daumail, avec Morgane Imbeaud aux harmonies vocales, le groupe a publié deux albums récompensés par des disques de platine, décrochant au passage un tube avec ‘Chupee’, extrait de ‘My Friends All Died in a Plane Crash’, en 2007. A l’issue de la dernière tournée du groupe Cocoon, Mark Daumail a mis le projet en sommeil, désireux d’explorer, en solitaire cette fois, de nouvelles contrées musicales. Il a ainsi enregistré un premier album sous son seul nom, troquant les guitares acoustiques et les harmonies vocales du groupe pour le son électronique des machines et des programmations. « J’avais envie de m’amuser avec des synthés et des boîtes à rythme » se souvient-il aujourd’hui. Sur le plan personnel, le musicien originaire de Clermont a quitté Paris pour s’installer dans les vignes bordelaises. C’est là-bas qu’il a construit son studio  d’enregistrement. Il a commencé à y passer du temps voici un an et demi, alors qu’un événement intime était en train de bouleverser l’équilibre de son foyer. « Notre premier enfant est né avec une malformation cardiaque. Nous nous sommes alors retrouvés dans un tunnel entre l’hôpital, les soins intensifs, le cordon sanitaire autour du bébé. »
Très vite, Mark trouve réconfort en apportant sa guitare au chevet du bébé et lui écrit une première chanson, ‘Get Well Soon’. « It’s been a Tough year for my Family » y chante-t-il, évoquant sans détour les circonstances dramatiques de cette séquence familiale. Suite à la guérison de son fils, il tire de ces épreuves les chansons les plus heureuses qu’il ait jamais écrites. « Je voulais écrire un album lumineux » explique-t-il. C’est réussi. Mark décide de ranger ses synthés au placard pour renouer avec une approche plus organique de la musique. « J’avais besoin de chaleur analogique. »

https://www.facebook.com/listentococoon/

The following two tabs change content below.

Mickael-ouestfestival

Responsable du site chez Ouest Festival

Derniers articles parMickael-ouestfestival (voir tous)

Spread the love
  •   
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •